MON PARCOURS

Parents sourds et muets

Mon père ne savait pas lire mais il débordait d’imagination il communiquait en gribouillant des personnages dans des histoires délirantes, j’adorai ça , c’est de lui que j’ai hérité du goût de dessiner et de peindre

Une lumière sur mon chemin

Un magnifique professeur en Art et en Histoire m’a encouragé, j’ai suivi des

Hataux en action
Hataux en action

cours à distance , je suis passé en auditeur libre aux beaux arts de Lille .

Activités passées

Dans les années 70 j’ai participé à de nombreuse expositions notamment aux Indépendants de Lille, puis dans le Var au Musée Camos à Bargemon, Salerne, Villecroze, Roquebrune, et trois années consécutives à l’exposition internationale de la peinture à Cannes où j’ai été primé à chaque fois .

Maintenant à Nice

Je suis passé de la peinture à l’huile à l’aquarelle, ainsi j’ai pu apprécier la stupéfiante magie de ce médium qui offre des possibilités infinies, développe et amplifie la créativité en libérant le ressenti, il s’accorde parfaitement aux ambiances, aux histoires. Bien choisir son papier est essentiel si l’on veux obtenir l’effet recherché .

Ce que je veux exprimer

C’est la lumière qui est importante, par le blanc du papier elle façonne les reliefs, elle indique l’issue dans un passage, elle colore les façades, elle caresse le haut des toits, elle sème les étoiles sur les pavés mouillés, elle marque les vagues dans l’eau, elle apprivoise les visages, les atmosphères et les ambiances lui doivent beaucoup, la couleur en est amoureuse à en mourir, les personnages sont en liesse quant le soleil brille mais sitôt qu’il fait sombre ou qu’il pleut alors les couleurs bleuissent les dos se courbent, les silhouettes se diluent dans la brume, la poésie prend place dans ce qui reste de clarté, capturer cette lumière, les bruits, les parfums, les scènes, tout cela me fait vibrer .